Laure Manaudou : Tweeter n’est pas nager

Publié le par Nine/Tendance Guest

laure manaudouCocorico. Si je vous parle de Laure Manaudou, vous me répondez « la super championne de natation, what else ? » Ben oui, on est tous pareils, on occulte ce qui nous gêne. En l’occurrence le pétage de plomb monumental auquel nous avons eu droit de la part de la belle. Mais siiiiii. Et vas-y que je vire mon entraineur parce que là c’est trop compliqué de concilier vie nocturne et entrainement à 5h du matin, et voilà que des photos de moi dans des positions à faire rougir Katsuni (et dans la même tenue de travail que Katsuni) sont postées sur le net. Bref, notre poulain national avait tout juste son image d’égérie Lancel pour se rattraper. Un bébé plus tard et un exil aux Etats-Unis, Laure s’ennuie. Avec un mari nageur, difficile de ne pas parler chlore. Du coup, notre belle nageuse s’excite les nageoires et reprend les entrainements. Mais sans son entraineur d’avant, parce que quand même, faut pas pousser.

 

Nous voilà donc à l’étape du retour de Laure. Laure qu’elle est trop bien, Laure qu’elle gagne mais Laure qu’elle est plus trop-trop appréciée. Rapport au fait qu’elle ait planté la France pour les derniers JO. « On ne va pas se laisser faire ! » qu’elle dit. Zou, petit plan marketing, communication. Et voilà notre Laure nationale que les journaux commencent à (re)prendre en affection. Tout va bien.

 

Oui mais. Il y a toujours un « mais ». Ici le « mais » en question est un tweet que Laure a posté après la terrible tuerie de Toulouse : « Supprimez ces jeux vidéos à la c… Et ça ira déjà mieux ». Bien. Fine analyse. Le hic avec Twitter c’est que les gens ne savent peut-être pas nager mais ils aiment bien penser et…épingler. Ce qui fut le cas pour Lolo qui a dû affronter quelques réactions plutôt acerbes : « On a encore des doutes sur les dangers des jeux vidéos. Par contre on peut être sûr maintenant que la natation ça rend con. » ou encore « Et pour les gosses qui se noient dans les piscines on fait quoi? On supprime les piscines ou l'eau ? #c***asse ! ». Que d’élans sympathiques ! Du coup Laure s’énerve, poste des stupidités encore plus énormes et finir par un « Trop de négativité, bye Twitter » avant de se désinscrire. Ce sont les communicants de Laure Manaudou qui doivent pleurer maintenant. Bref, tweeter n’est pas nager. Les nageurs à l’eau et les communicants aux réseaux sociaux et les images de marques seront bien gardées.

Publié dans Tendance people

Commenter cet article