Marie, Geoffrey, Amélie et les autres

Publié le par Nine/Tendance Guest

Les anges de la téléréalité 4Mais qui sont-ils, ces inconnus aux prénoms d’une banalité toute commune ? La réponse est : des anges. Oui, oui, des anges. Des anges de la téléréalité. La quatrième génération, même, bien que certains rempilent. Des laissés pour compte de la télé-poubelle venus tenter leur chance (une fois de plus) sous le soleil d’Hawaii, comme si un ciel bleu pouvait les propulser stars du jour au lendemain.

 

Marie, donc, arrivée en couple avec Geoffrey qui l’a abandonnée because la blonde l’étouffait, mais qui ne s’avoue pas vaincue. Enfin… jusqu’à ce que son éphèbe s’entiche de Julia et l’embrasse, se mettant ainsi toute la villa à dos, éveillant l’hystérique en Marie et lui révélant de nouveaux appuis (venant de personnes qui s’opposaient jusque-là farouchement à elle).

 

Les anges de la téléréalité 4, c’est un peu un mélange entre Dallas et Dynastie à la sauce Loft, émission précurseur du genre. De la jalousie, des intrigues, du crêpage de chignon, de l’ambition, des complots (voir le scandale du lit de Catherine, supposée veiller sur la maison en bonne mère et vite remisée par la très « distinguée » Amélie qui brandissait son gamin comme un étendard. D’ailleurs, il est passé où, le gamin ?).

 

Au final, on ne se demande plus pourquoi les gamins ne savent plus causer la France (il y a quand même des sous-titres !!!) quand on voit le niveau. Aïe, fait la grammaire. Ouch, fait la syntaxe. Avec mise K-O des bonnes manières en prime. Merci NRJ12 !

Publié dans Tendance people

Commenter cet article