Après le 24, il faut préparer le réveillon du 31. Je fais comment ?

Publié le par Tendance Guest

Ca y est, Noël est passé. Mais il y a encore une dernière ligne droite à franchir avant de dire bye bye à 2010, welcome 2011. Le réveillon du 31. LE casse-tête ultime. Parce que si Noël se passe en famille sur fond de bonne bouffe et de cadeaux pour tous, le 31 c’est une autre paire de manches. D’abord, il faut trouver quoi faire, et entre les dîners hors de prix et les clubs où tout le monde ne pense qu’à se retourner la tête, moi je dis que ça tient de la performance organisationnelle de réussir à mettre tout le monde d’accord sans se ruiner.

Réveillon

Option 1 : on se la joue « le réveillon, moi, je m’en fous » et on file au cinéma. Et si possible on se tente la séance de 22h. Ca évite le énième bêtiser débile, les voisins qui hurlent tout ce qu’ils peuvent au moment fatidique et les embrassades éthérées.

Option 2 : on décide de casser le PEL et on se fait une vraie belle soirée dans un restaurant sympa, sachant que, quoiqu’il arrive, ça nous coûtera le prix d’un étoilé Michelin.

Option 3 : on réunit tout le monde autour d’un bon dîner fait maison et on retombe en enfance avec force cotillons.

Devinez lequel on choisi mes amis..? Le troisième, bien évidemment. Et qui se colle aux fourneaux..? C’est Bibi, comme d’habitude. Alors après la bûche et la dinde et les trois tonnes de vaisselle qui les accompagnent, je fais comment, moi, maintenant, qui viens tout juste de retrouver un appartement à peu près présentable..?

Publié dans Ma pomme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article