Google + ou comment Google compte régner sur le monde

Publié le par Nine/Tendance Guest

Google Impossible ces derniers temps, de ne pas avoir entendu parler de Google+, le « nouveau Facebook ». Google qui en plus d’être le moteurs de recherche n°1, de proposer des boîtes mails à grande mémoire, de permettre de créer et stocker des documents en ligne, d’avoir en mémoire des photographies de la Terre entière et de pouvoir nous géo-localiser, et de posséder la plus grande banque de vidéos, entre autre chose, investit aujourd’hui le créneau des réseaux sociaux.

 

Concrètement, à quoi ressemble Google+. A Facebook. Graphisme et logique made in Google. Ici on parle de cercles. On ne partage des informations qu’avec un ou plusieurs cercles. Si je ne m’abuse il y avait déjà un système de listes chez leur concurrent principal. Pour communiquer à plusieurs on peut utiliser « La clique ». Révolutionnaire ? Il s’agit d’un simple chat Jamais vu…avant ICQ, lancé en 1996. Intéressons-nous « aux déclics » à présent. Il s’agit d’articles et vidéos à regarder ou lire et partager. Rien de nouveau à l’ouest.

 

Google+, simple plagiat ? C’est mal connaître la firme. Google+ te propose de t’embarrasser au plus haut point. Grâce à l’outil « Instant upload », toutes les photos prises à partir d’un téléphone seront automatiquement mises en ligne. Les photos honteuses prises sur le moment, « pour rire », sont dorénavant interdites de séjour à moins de s’assumer dans les pires situations et d’admettre que tous ses cercles puissent en rire. Il reste alors la dernière application, « Bulles ». L’intérêt de cette fonctionnalité reste encore non identifié de mon point de vue. Il s’agit de se rendre accessible sur vidéo auprès de ses amis et d’attendre qu’on vienne vous dire bonjour. Je trouve personnellement que cela frise l’intrusion – consentie tout de même. Dans le meilleur des cas, mamie Georgette nous racontera ses malheur. On peut également s’attendre à une situation de saturation dans le cas où de nombreux amis souhaiteraient vous rencontrer au même moment. Une sorte de Skype en moins pratique.

 

Pour résumer, Google+ est peut être une innovation sur le plan théorique, mais il ne m’a guère convaincue à l’heure actuelle. Certes, il ne s’agit pour le moment que d’une bêta. Néanmoins je doute que ce nouveau réseau bouleverse la face du monde. Dommage.

Publié dans Tendance high tech

Commenter cet article