Joan Collins est l’ennemie du botox

Publié le par Nine/Tendance Guest

joan-collins.jpgJoan Collins, vous voyez ? Une choucroute très célèbre de Dynastie. Oui, c’est cela, une brune. On la voit un peu partout, étonnement « fraîche » pour ses 79 ans. Car oui, Joan n’est plus une toute jeune demoiselle. A la question « comment fait-elle pour conserver toute sa jeunesse », l’actrice se contente de répondre qu’elle n’a jamais eu recours à la chirurgie esthétique « parce que ça lui fait peur ». Oui, bon, il y en a d’autres qui ont peur des aiguilles mais qui sont tout de même passées en salle d’opération.

La suite de la réponse est encore plus intéressante. Point de chirurgie esthétique pour madame, mais la médecine esthétique est autorisée. Tout est une question d’appellation. Quelques essais botox plus loin, un constat s’opère : « ça fait mal ». On ne s’en serait jamais douté sans son intervention, notez bien. Une aiguille (pouah) enfoncée dans la peau (re-pouah) pour injecter du poison (oui, oui, le botox est nocif) ne m’a personnellement jamais inspiré confiance. Si je veux ma dose de piqûre je me fais vacciner. C’est moins cher et meilleur pour la santé. Bref, Joan n’aime pas le botox et le fait savoir. C’est vilain pas beau et pas naturel. On pourrait également évoquer le fait que la tête de ces charmantes botoxées tend à se transformer de plus en plus à celle des Bogdanoff et qu’en se défigurant ainsi elles ne semblent peut-être plus aussi âgées mais font peur à tous les passants.

Mais alors, quel est le secret de Joan Collins ? Bah, comme pour beaucoup de stars. Une épaisseur d’environ un demi-centimètre de maquillage et Photoshop à outrance. A bah c’est sûr, le mythe tombe.

Publié dans Tendance people

Commenter cet article